l’ADSL : Asymetric Digital Subscriber Line

Fonctionnement ADSL

Principe

Le but de l'ADSL est de permettre le transport des données concernant la voix (c'est-à-dire le téléphone) et celles en provenance et à destination d’Internet sur le même support physique : la paire de cuivre.
Pour ce faire, l'ADSL utilise le multiplexage fréquentiel. C'est à dire que la bande passante du support va être divisée en trois largeurs de fréquences différentes :

L'ADSL étant une technologie asynchrone, le débit "abonné vers opérateur" n'est pas le même que le débit "opérateur vers abonné". En l'occurrence en ADSL, le débit ascendant est plus petit que le débit descendant. Ce choix est dû au fait que sur Intenet, l'abonné reçoit plus de données qu'il n'en émet.

Multiplexage

Le multiplexage le plus couramment utilisé pour l'ADSL est le FDM (Frequency Division Multiplexing) : un multiplexage fréquentiel.
Le principe consiste à séparer les plages de fréquences d'une bande passante pour ainsi transiter un type de données par plages. Dans le cas de l'ADSL, la bande passante du support de transmission utilisée est de 1.1MHz. Il faut alors la diviser en 3 parties :

A noter que la décision de placer les données montantes dans une bande de fréquence plus basse que celle des données descendantes est un choix stratégique. En effet, le signal d'une ligne ADSL est affaibli au fur et à mesure que sa longueur augmente. Un affaiblissement se traduit par une détérioration du signal en commençant par les fréquences les plus hautes qui sont plus sensibles. Le bruit est considéré comme la perturbation, source d'affaiblissement, la plus courrante. Or entre l'arrivée de la paire de cuivre chez l'abonné et le départ du répartiteur, c'est assurément au niveau de ce dernier que se trouve une plus grande source de bruit. Par conséquence, le signal de l'abonné vers le répartiteur (flux montant) est plus affaibli que celui du répartiteur vers l'abonné (flux descandant).
Aux vues de ces constatations, en plaçant le flux montant en fréquence plus basse, on assure une meilleur intégrité des données provenant de l'abonné et à destination d'Internet que si cela avait été l'inverse.

Modulation

La modulation utilisée pour l'ADSL est DMT (Discrete Multi Tone). Le principe est de découper la bande passante en 256 canaux de 4,3 KHz.

Ces chiffres montrent clairement pourquoi l'ADSL propose des débits asymétriques et que le débit descendant est plus important que celui montant.

La trame ADSL

Les trames ADSL sont encapsulées dans une trame plus importante appelée super trame ADSL :